Plaque Ornementale

Exceptionnelle plaque ornementale agrémentant probablement la partie avant du coffre d'un seigneur shaman puissant.

Elle présente l'imposante figure anthropozoomorphe du dieu des tisserands et du coton. Il est de profil, le bas du corps contorsionné, une jambe repliée en position assise et l'autre droite nous indiquant qu'il est debout. L'artiste a voulu ici symboliser cette double lecture pour exprimer un concept de mouvement surnaturel associé à la divinité. Sa main gauche tient un puissant sceptre agrémenté à chaque extrémité de deux têtes de serpent stylisées. A ses côtés, deux plantes de coton prennent naissance sur ses pieds, ce dieu fertilisateur fortifie la terre à chacun de ses pas. Sur chacune d'elles poussent des fleurs épanouies, prêtes à être récoltées et des graines à maturation. Sa belle tête, aux proportions géométrisées tendant à l'abstraction, s'inscrit dans un espace rectangulaire, sa bouche est ouverte et ses lèvres félines, en référence au jaguar, animal sacré de cette culture.
Cette oeuvre est agrémentée à l'arrière de cinabre, utilisé avec profusion. Ceci est une caractéristique de l'orfèvrerie Chavin, cette matière étant soigneusement déposée sur les objets en métal comme celui-ci. Il se peut qu'il fut utilisé au cours des rites d'enterrements, car le rouge éclatant symbolisait le sang et la vie. Dans beaucoup de cultures, le défunt et ses proches étaient peints et arrosés avec du pigment rouge. Le plus grand dépôt de cinabre est uniquement présent dans le département de Huancavelicia, au Pérou. Il était signe de richesse et beaucoup marchandé. Il semble avoir été utilisé au Pérou avec prodigalité.
NB: Présence d'une couche de surface à l'arrière de l'oeuvre postérieure. "Condition Report" sur demande.
Cette oeuvre peut sans nul doute être considérée comme la plus importante en poids et en taille de cette civilisation.


Matière : Or 18k ou plus.


Origine : Chavin, région située entre les rivières de Jequetepeque et Zana, phase "D", Pérou, 400 - 200 avant JC.


Dimensions : 46,1x40,3cm


Poids : 1,162kg approximativement.


Cette oeuvre a été étudiée par Robert Sonin et Warwick Bray, University of London Institut of Archeology, dans les années 90, ainsi que par l'archéologue allemand Ferdinand Anton.

Scroll to top